Skip to main content

L’international

Les étudiants se doivent de développer l’anglais afin d’être autonomes à l’étranger. L’anglais est présent tout au long de la formation.

LA SEMAINE DITE “INTERNATIONALE”

Elle est organisée tous les ans en B3. Un designer international est invité chaque année, présentant une conférence et suivant un workshop de design, le tout en anglais

ERASMUS

Après l’alternance de 3e année, les étudiants ont la possibilité de partir en Erasmus, en agence de communication dans un pays européen.

PRÉPARATION AU TOEIC : Le TOEIC est préparé dès le B1.
À SAVOIR : L’entrée en Master se fait avec un score de 600 au TOEIC. Dans le cas contraire une dérogation exceptionnelle peut être délivrée.

Nora en Erasmus au Danemark !

Nora, tu es sortie de la 3e année de Bachelor, et tu es partie en Erasmus. Pourquoi as-tu eu ce désir ?

J’ai toujours eu envie de voyager comme beaucoup et je n’avais jamais eu l’occasion de vivre dans un autre pays. A Blois j’ai rencontré de nombreuses personnes qui avaient déjà beaucoup voyagé ou qui venaient de partout dans le monde. Avec le Covid et les confinements, l’envie de s’évader s’est accentuée !

Après le Bachelor, je voulais faire une pause dans mes études sans vraiment savoir quoi faire, puis l’école a proposée ce stage Erasmus. C’était l’occasion parfaite.

Tu travailles donc dans une agence à Copenhague. Pourquoi le choix de cette ville, et comment t’y sens tu ? et comment as-tu réussi à te loger ?

Mon choix était restreint à l’Europe (l’EU, donc pas de Royaume-Uni) et tous mes critères se sont naturellement dirigés vers Copenhague. Je voulais un pays où ils parlent bien anglais, les pays Scandinaves m’attirent en général, le Danemark est le plus proche d’entre eux et le moins au nord (donc quand même du soleil). Copenhague est connue pour être une ville sûre où il fait bon vivre et pour finir j’ai un ami Danois que j’ai rencontré l’été 2020 qui vit à Copenhague.

Ça fait presque un mois que je suis là et pour l’instant les seuls points négatifs, c’est le coût de la vie et la météo, mais ce sont des choses auxquelles je m’attendais avant de venir. Je vis un peu en extérieur de la ville (15-20 min à vélo pour me rendre à mon travail dans le centre) dans une super collocation avec un Danois, ça se passe vraiment bien et je suis vraiment contente d’avoir trouvé ça même si ça n’a pas été facile. Je l’ai trouvé sur un groupe Facebook «  Copenhagen – Find a roomate » ou quelque chose comme ça. Il en existe plein mais attention aux arnaques !

Quelle est l’agence dans laquelle tu travailles ? Quel est le projet et sujet, et quel est ton rôle dans cette agence ?

Je travaille chez Han Kjøbenhavn, une maison de mode Danoise en tant que stagiaire graphiste, mon rôle est d’accompagner les équipes créative et marketing sur différents supports et sujets (réseaux sociaux, e-commerce, look books, PLV…). Je passe beaucoup de temps sur Photoshop mais aussi sur les logiciels internes à l’entreprise. J’assiste aussi aux shooting photo.

Tu parles donc en anglais. Te sens tu à l’aise ? As-tu le niveau pour échanger dans la vie et dans le travail ?

J’appréhendais beaucoup l’anglais au début mais très tôt j’ai dû passer des entretiens d’embauche en anglais et après le premier qui s’est bien passé malgré le stress, et j’ai su que j’allais réussir à me débrouiller là-bas. Avant de partir j’ai pu faire deux semaines de cours d’anglais intensif et les professeurs m’ont vraiment mis en confiance sur mon niveau. Je continue à faire des erreurs, à regarder sur google traduction certains mots mais j’en sais assez pour comprendre et communiquer dans la vie et le travail. On m’a évaluée avant de partir à un niveau B2.

Merci Nora, bravo à toi, et belle continuation et fort avec toi !